MALKAH

David et le temps des prophètes

MALKAH est venu après OURRA, comme second spectacle d'évangélisation.

C'était tout d'abord faire la démonstration q'un "grand" spectacle chrétien peut s'installer dans la durée. OURRA n'était pas un feu de paille. Une communauté est née. Elle porte en elle ce désir profond d'annoncer la venue du Messie et ce, à travers une proposition artistique de qualité pour le grand public.

7 représentations dont 5 au palais des congrès de Paris.

20 000 spectateurs

2000 places offertes à des associations caritatives ( OAA, Foi et Lumière, APA,... )

Le choix du thème

"Jésus fils de David aie pitié de moi !" Mais qui est donc ce David pour qu’à l’évocation de son nom, Jésus se retourne sur Bartimée l’aveugle de Jéricho et le guérisse ?

Dans ce spectacle « Malkah, tu seras roi », nous avons invité à découvrir l’histoire de David, le berger devenu (chronologiquement) le deuxième roi d’Israël. Ce jeune homme doué pour la musique, capable de vaincre le géant Goliath d’un simple coup de fronde.

Et parce que David aimait composer, chanter, jouer de la lyre et danser, nous vous avons raconté son histoire en musique et en danse avec plus de soixante-dix artistes sur scène.

Dans « Ourra, le chemin des premiers apôtres », nous avons parlé de l’Esprit Saint qui agit dans nos vies et de la néces- sité de vivre en communauté.

J’ai ensuite été interpellé par la parole de Saint Paul :

« Vous avez été intégrés dans la construction qui a pour fondation les Apôtres et les prophètes ; et la pierre

angulaire, c’est le Christ Jésus lui-même. »

Après les apôtres il était donc naturel de se tourner vers l’autre "fondation" : les prophètes, qui nous annoncent la venue du Christ. Ils sont le "fil rouge" du spectacle.

Le pardon

Dans « Malkah, tu seras roi », j’ai choisi de parler du pardon et de la miséricorde de Dieu. David était un homme puissant et talentueux mais aussi un homme fragile, avec des hauts et des bas, à l’image de nos vies.

David, éduqué en guerrier à rendre "œil pour œil, dent pour dent", a commis beaucoup de fautes mais il a aussi compris, et c’est le message essentiel, que toutes fautes pouvaient être pardonnées par Dieu. Il s'est agenouillé à chaque fois devant son Dieu pour reconnaître sa faute.

Comme David, nous sommes appelés à revenir vers Lui.

Comme l’aveugle de Jéricho, nous recevons tous cette parole : “Viens, il t’appelle !”.

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon

© 2018 par Manitoba Production.